Allaitement

Allaitement et reprise du travail

2016-09-20 13.06.26
Son papa me l’amenait pendant ces congés pour la tétée du midi

Après avoir eu la chance de profiter de ma princesse pendant presque 9 mois, il a bien fallu reprendre le chemin de l’emploi … C’était sans compter mes compétences et un chouette patron donc la reprise fut plus rapide que prévu ! Mais mon allaitement? Comment pourrais-je le maintenir malgré cette échéance ? Voici comment je m’étais organisée 😉

Et oui, il faut bien y retourner au travail … Pour gagner sa vie ou s’épanouir tout simplement, nous sommes obligées de les laisser … Mais quand on allaite comment peut-on continuer le poursuivre ?

Je vais donc surtout rapporter mon expérience (n’hésitez pas à laisser des commentaires avec la votre^^) et où j’ai quand même eu de la chance car j’étais dans des conditions plutôt bonnes. C

Tout d’abord, on ne s’alarme pas ! Sachez tout de même que 3 à 4 grosses tétées suffisent à maintenir une lactation suffisante. Si elles restent à volonté lorsque vous rentrez chez vous : c’est encore mieux !

Faire des réserves !

Alors même si cela peut paraître évident, lorsqu’on est à la maison avec bébé en général c’est tétée à la demande donc tirer son lait peut être vu comme une tache supplémentaire et pas utile. Mais détrompez-vous, le lait maternel peut se converser jusqu’à 6 mois dans un congélateur par exemple donc vous pouvez commencer à constituer vos réserves 2-3 mois avant en vérifiant les délais de conversation sur le site de Leche League . Et cela vous donnera une légère idée de ce que vous risquez de tirer au travail.

Ne pas céder au biberon 

J’ai eu le même réflexe que beaucoup de mamans c’est à dire que mon l’air ne pouvait être bu que au biberon ! Là stop, on arrête tout. Si vous tenez à votre allaitement, ceci est à éviter notamment pour la confusion sein-tétine (cf article de Mamampoule) – (elle peut arriver dès le 1er biberon ou 3000e). Et forcément bébé aura le choix entre le lait qu’il doit extraire et celui qui coule bien plus vite dans le ventre … Vous avez plusieurs possibilités que je vais essayer de présenter dans un prochain article … Il y a la tasse à bec, la cuillère Medela, etc. Cela peut conduire aussi à un servage induit …

La loi 

Et oui, la loi est plutôt de notre coté  ;). En effet, une entreprise avec plus de 100 salariés, un local doit être installé ou il y a 1h de pause « pour allaiter ou tirer son lait). Donc n’hésitez pas à faire connaitre vos droits et biensûr à être seconder par un délégué du personnel.

Tirer au travail 

Comme je l’ai expliqué juste avant, vous avez la possibilité de tirer au travail. Moi, je venais avec mon petit tire-lait manuel Medela (qui est acheté en fait quand on loue le tire-lait électrique). Je l’ai trouvé très pratique et assez simple à utiliser. J’avais donc mon kit « tire-lait » composée du tire-lait manuel (gnééé ah bon ? je sais je sais), de 2 / 3 récipients de 70 ml, des lingettes « Water wipes » (pour nettoyer le mamelon avant et après) et biensûr tout cela est dans un sac isotherme avec un pain de glace.

Se faire confiance !

OUI, cela chamboule tout ! On a encore les hormones qui crèvent le plafond, laisser ce petit être avec qui on a fusionné pendant des mois. Mais vous avez déjà réussi à tenir jusqu’à présent soit en vous faisant confiance soit en demandant de l’aide …  Essayez d’être sereine afin de mettre toutes les chances de votre coté !

Pour moi, ce sont les 5 choses à mettre en place pour une aventure lactée réussite même si on travaille !

Ma petite expérience : 

Pour ma part, j’ai tenu 4 / 5 mois à ce rythme. Mlle avait ces réserves déjà faites, un peu à l’avance (j’ai eu de la chance car entre l’entretien et le début je n’avais que 1 semaine). Cela m’a bien aidé car je n’avais pas à me demander comment j’allais faire. Je n’avais qu’à les sortir et faire une étiquette ! Puis, plus tard quand Esmée était plus grande et j’ai donc pu ensuite envisager une transition vers les yaourts pour pallier à mon absence à la crèche. Ce fut parfois un peu contraignant pour aller manger avec les collègues, les engorgements mais après cela allait beaucoup mieux. Mais ma fille continuait à recevoir le meilleur de moi ^^. Sébastien, qui était en vacances en Septembre, a pu m’amener Esmée chaque midi : cela a pas mal aidé aussi ;). Et pour la petite anecdote : j’ai même déja allaitée au bureau ! Le temps m’a manqué pour l’envoi d’un dossier très important, Sébastien et Esmée étaient venus me chercher … Tant que j’avais pas trouvé de solutions, je restais et j’ai du allaiter sur place !!! Heureusement, j’avais de supers collègues ! Aujourd’hui elle va sur ces 21 mois et est toujours allaitée ^^.

Si vous avez besoin de plus de temps, vous pouvez solliciter un allongement de congé maternité pour mettre en place tout ça : renseignez vous ;).

Biensûr certaines mamans souhaitent aussi le sevrage, malheureusement, je ne peux en parler car vous savez que mon blog ne repose que sur ceux que j’ai déjà fais avec Esmée et n’étant pas « formée », je préfère me limiter à ce que je connais …

Je peux vous par contre vous indiquez que si vous avez besoin d’aide, de renseignements et d’un conseil (allaitement, sevrage, lactation, …), n’hésitez pas à contacter les animatrices de Leche League ou d’une autre organisation de soutien à l’allaitement (SOS Allaitement 44 par exemple).

Quoi que vous choisissiez vous êtes la maman et vous seule connaissez le bon équilibre entre votre bébé et vous 🙂

20170621_113228

J’espère que ces petites pistes vous auront aidé …

Merci de m’avoir lu ^^

Publicités

Vous pouvez laisser un commentaire ^^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s